vendredi 8 novembre 2019

Urabulu

C’est une histoire que je n’ai jamais racontée. Je n’ai pas osé, et pourtant je ne suis pas près d’oublier ce qui m’est arrivé en mai dernier.

Une fois n’est pas coutume, j’eus après le dîner une forte envie de me dégourdir les jambes et de faire une longue promenade. Alors je marchai le long de la rivière (la Dordogne) jusqu’au barrage du Grand Salvette et là, je ressentis comme un appel à pousser plus loin bien que le jour baissât. Le sentier montant n’était pas encore fermé, suite à un éboulement. Je marchai un moment et lorsque je fus parvenu au bout des parcelles cultivées j’entendis un sifflement bizarre, puis un vrombissement accompagné de lumières clignotantes, rouges et vertes. Un engin ovoïde dont la carrosserie semblait d’argent venait de se poser à quelques cent mètres de moi.

La pratique de la photo, s'exercer avec des simulateurs

Image 1- Scène du simulateur de Canon
La météo n'étant pas trop favorable, le nouvel atelier Photo UTL sur la prise de vue s'est appuyé sur des simulateurs pour permettre aux participants de réviser les réglages de l'appareil photo numérique (APN) et les notions essentielles de composition de l'image.

Tous ces simulateurs s'utilisent en ligne, avec un simple navigateur, sans rien charger sur son ordinateur. Par contre ils nécessitent l'utilisation d'Adobe Flash Player, greffon existant sur la plupart des navigateurs mais qu'il est souvent nécessaire d'activer  (voir pour Chrome, voir pour Firefox). Edge, le navigateur de Microsoft remplaçant d'Internet Explorer, semble poser moins de problème pour utiliser ces simulateurs.