mardi 18 juin 2019

Sortie patrimoine au château des Milandes

Les adhérents sous la charpente de la salle de la résistance
Pour leur dernière sortie patrimoine, les adhérent(e)s de l'UTL ont été visité le château des Milandes (voir l'album photo) et ont pu voguer sur la Dordogne au pied des falaises de Beynac à bord d'une gabarre.

Le château des Milandes, la demeure de Joséphine Baker

 

Entouré d'un magnifique jardin, le château des Milandes accueille le visiteur  avec sa façade mêlant le style Renaissance et le style gothique. 


La façade du château vue de l'entrée du site


Entièrement restauré au XXe siècle, il fut la demeure de Joséphine Baker de 1937 à 1968. Elle y a élevé ses douze enfants adoptifs avant d'en être expulsée, criblée de dettes.


A travers une exposition de robes de scène, la reconstitution de pièces de vie telles qu'elle les avait aménagées et décorées, le château offre une rétrospective de sa vie de danseuse de cabaret, de résistante, de défenseure des droits de l'homme et de mère de famille.


Le château et les jardins
Après la très intéressante visite guidée, les adhérents ont pu assister à un spectacle impressionnant de dressage de rapaces, puis visiter les jardins et le parc.

Voir les photos du château et des jardins
Voir le site officiel
En savoir plus sur le château
Voir une biographie de Joséphine Baker


Une balade en gabarre sur la Dordogne

 


Qui a parlé de sieste ?

Après un bon repas pris à  Allas-Les-Mines, au bord de la Dordogne, sous le regard étonné d'une famille de cygnes, les adhérent(e)s sont montés à bord d'une gabarre à Beynac pour une "croisière de la sieste" comme l'a ironiquement qualifiée leur accompagnatrice. 

Entre les rives sauvages derrière lesquelles se cachent les châteaux "sentinelles" (Fayrac et Marqueyssac), elle leur a raconté l'histoire de la rivière pendant la guerre de 100 ans, et celle de la batellerie au XIXe siècle. 

 

 

 

 

Le village et le château de Beynac

Et c'est seulement lors de leur retour à quai que les nuages ont décidé qu'ils en avaient assez de se retenir et ont déchargé toute la pluie du ciel sur leurs têtes pleines de belles images, pluie qui  les a accompagné(e)s jusqu'à leur retour à Bergerac.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

En face de « Commentaire : » À la place de Compte Google, cliquez sur la flèche et sélectionnez Anonyme. Votre commentaire ne sera publié qu'une fois validé par le modérateur.