samedi 10 novembre 2018

Je pense donc je suis, le cerveau en questions

La 2ème conférence UTL de la saison a été animé par Georges Covi, praticien hospitalier biologiste.
90 personnes ont assisté à cette conférence et ont été impressionnées par l'érudition et le sens de la pédagogie du conférencier.

UTL bergerac conférence Georges Covi
Mme et M. Covi devant une large assemblée juste avant le début de la conférence

Comment fonctionnent le cerveau, l’intelligence, la mémoire, la pensée? Qu'est-ce que l'intelligence artificielle, le cerveau augmenté ? Notre cerveau pourrait-il devenir numérique ?



Le cerveau, un organe complexe et encore mal connu



utl conférence cerveau
Schéma des différentes zones du cerveau et leur rôle
Georges Covi a commencé par décrire le cerveau, son anatomie et le mode de fonctionnement électro-chimique des neurones. Il a explicité les fonctions de câblage, de routage, d'adressage et de phasage assurées par les unités fonctionnelles regroupant chacune un ensemble de neurones spécialisés.

Il a montré comment un individu se construit à partir de la conscience qu'il a de lui et des autres par rapport à un référentiel (la "sagesse")  et le rôle des neurones miroirs dans cette construction. Certaines  pathologies  résultent de dysfonctionnements dans cette construction,  autisme et schizophrénie notamment, et  la mémoire joue un grand rôle dans ces anomalies.
Le cerveau fait l'objet de recherches soutenues, qui utilisent des techniques et matériels (IRM, Pet Scan) performants, pour parfaire la connaissance que l'on a de son  fonctionnement . 

Le cerveau étant le siège de la pensée, de la réflexion et du savoir, des chercheurs tentent de le reproduire à partir de circuits électroniques et d'algorithmes : c'est l'intelligence artificielle.


L'infini n'est-il pas une facette du néant ?

Image associée 

C'est par cette réflexion philosophique que Georges Covi a conclu la 2ème partie de sa conférence.
Il a évoqué auparavant les tentatives de  l'homme de reproduire les fonctions du cerveau en créant des intelligences artificielles (IA) dont il dote des robots. Grâce à la puissance de calcul des ordinateurs, l'homme chercherait à repousser ses limites vers l'infini, d'où cette réflexion. 
Mais les IA arriveront-elles à égaler le cerveau humain alors qu'elles n'ont ni conscience, ni émotions ?
En savoir plus sur le cerveau
En savoir plus sur l'intelligence artificielle 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire